Les Enfoirés 2009 - Ici les Enfoirés

  • On nous avait dit “c’est pour un soir”
    On est encore là vingt ans plus tard
    Ici les Enfoirés
    Oh oh oh rejoins notre armée

    Les saltimbanques c’est pas sérieux
    Mais les ministères n’ont pas fait mieux
    Ici les enfoirés
    Oh oh oh rejoins notre armée

    Faut-il chanter contre les misères
    Ou bien se taire, passer, ne rien faire
    Ici les Enfoirés
    Oh oh oh rejoins notre armée

    Chaque année plus de gens secourus
    Mais chaque année plus encore à la rue
    Ici les Enfoirés
    Oh oh oh rejoins notre armée

    Chanter, chanter même à en pleurer
    Entre un rêve et la réalité
    Ici les Enfoirés
    Oh oh oh rejoins notre armée

    Parfois je me demande à quoi ça sert
    Espèce d’Enfoiré, chante et espère
    Ici les Enfoirés
    Oh oh oh rejoins notre armée

    Et si tu trouves un jour la solution
    On fêtera tous notre dissolution
    Ici les Enfoirés
    Oh oh oh rejoins notre armée

    On nous avait dit “c’est pour un soir”
    On est encore là vingt ans plus tard
    Ici les Enfoirés
    Oh oh oh rejoins notre armée


Enfoirés 1986 ''La chanson des Restos''

 

 

  • Moi, je file un rancard
    A ceux qui n'ont plus rien
    Sans idéologie, discours ou baratin
    On vous promettra pas
    Les toujours du grand soir
    Mais juste pour l'hiver
    A manger et à boire
    A tous les recalés de l'âge et du chômage
    Les privés du gâteau, les exclus du partage
    Si nous pensons à vous, c'est en fait égoïste
    Demain, nos noms, peut-être grossiront la liste

    Aujourd'hui, on n'a plus le droit
    Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid
    Dépassé le chacun pour soi
    Quand je pense à toi, je pense à moi
    Je te promets pas le grand soir
    Mais juste à manger et à boire
    Un peu de pain et de chaleur
    Dans les restos, les restos du coeur

    Autrefois on gardait toujours une place à table
    Une soupe, une chaise, un coin dans l'étable
    Aujourd'hui nos paupières et nos portes sont closes
    Les autres sont toujours, toujours en overdose

    J'ai pas mauvaise conscience
    Ça m'empêche pas d'dormir
    Mais pour tout dire, ça gâche un peu le goût d'mes plaisirs
    C'est pas vraiment ma faute si y'en a qui ont faim
    Mais ça le deviendrait, si on n'y change rien

    J'ai pas de solution pour te changer la vie
    Mais si je peux t'aider quelques heures, allons-y
    Y a bien d'autres misères, trop pour un inventaire
    Mais ça se passe ici, ici et aujourd'hui

Les commentaires sont fermés.

 

Conception et réalisation Turmel Céline et Rinchard Alain