Claude Barzotti - Le rital


Claude barzotti
envoyé par maurice67
 
  • A l'école quand j'étais petit
    Je n'avais pas beaucoup d'ami
    J'aurais voulu m'appeler Dupont
    Avoir les yeux un peu plus clair
    Je rêvais d'être un enfant blond
    J'en voulais un peu à mon père

    C'est vrai je suis un étranger
    On me l'a assez répété
    J'ai les cheveux couleur corbeau
    Je viens du fond de l'Italie
    Et j'ai l'accent de mon pays
    Italien jusque dans la peau

    Je suis rital et je le reste
    Et dans le verbe et dans le geste
    Vos saisons sont devenues miennes
    Ma musique est Italienne
    Je suis Rital dans mes colères
    Dans mes douceurs et mes prières
    J'ai la mémoire de mon espèce
    Je suis Rital et je le reste

    Arrivederci Roma

    J'aime les amants de Vérone
    Les spaghettis le minestrone
    Et les filles de Napoli
    Turin, Rome et Tifosi
    Et la Joconde de De vinci
    Qui se trouve hélas à Paris

    Mes yeux délavés par les pluies
    De nos automnes et de nos nuits
    Et par nos brumes silencieuses
    J'avais bien l'humeur voyageuse
    Mais de raccourci en détour
    J'ai toujours fait l'aller-retour

    Je suis rital et je le reste
    Et dans le verbe et dans le geste
    Vos saisons sont devenus miennes
    Ma musique est Italienne
    Je suis Rital dans mes colères
    Dans mes douceurs et mes prières
    J'ai la mémoire de mon espèce
    Je suis Rital et je le reste

    Arrivederci Roma
    La la la la la la la

    C'est vrai je suis un étranger
    On me l'a assez répété
    J'ai les cheveux couleur corbeau
    Mon nom à moi c'est Barzotti
    Et j'ai l'accent de mon pays
    Italien jusque dans la peau

    Na na na na na na na na

 

Conception et réalisation Turmel Céline et Rinchard Alain