Lara Fabian - Je t'aime


LARA FABIAN - Je t'aime
envoyé par GREG1205
 
  • D'accord, il existait d'autres façons de se quitter
    Quelques éclats de verre auraient peut-être pu nous aider
    Dans ce silence amer, j'ai décidé de pardonner
    Les erreurs qu'on peut faire à trop s'aimer

    D'accord la petite fille en moi souvent te réclamait
    Presque comme une mère, tu me bordais, me protègeais
    Je t'ai volé ce sang qu'on aurait pas dû partager
    A bout de mots, de rêves je vais crier
    Je t'aime, je t'aime
    Comme un fou comme un soldat
    comme une star de cinéma
    Je t'aime, je t'aime
    Comme un loup, comme un roi
    Comme un homme que je ne suis pas
    Tu vois, je t'aime comme ça

    D'accord je t'ai confié tous mes sourires, tous mes secrets
    Même ceux, dont seul un frère est le gardien inavoué
    Dans cette maison de pierre, Satan nous regardait danser
    J'ai tant voulu la guerre de corps qui se faisaient la paix
    Je t'aime, je t'aime
    Comme un fou comme un soldat
    comme une star de cinéma
    Je t'aime, je t'aime
    Comme un loup, comme un roi
    Comme un homme que je ne suis pas
    Tu vois, je t'aime comme ça

Lara Fabian - Tout

 
  • Tout, tout
    Tout est fini entre nous, tout
    J'ai plus la force du tout, tout
    d'y croire et d'espèrer

    Tout, tout
    A présent, je te dis tout
    De ce vide entre nous
    De tes mains désabusées
    Tout, tout ce qui nous unit
    Tout ce qui nous détruit au corps
    Est à présent fini
    Tout ces moments incompris
    Ces instants indécis s'écrivent
    Au passé aujourd'hui... c'est fini...
    Nous, on était pas comme les autres,
    On décidait d'être entre autre
    Les plus forts, les plus fous
    Nous on avait rien à prouver
    Nous on avait rien à gâcher
    Sauf notre liberté
    Nous, on n'a rien vu passer
    Rien vu se déchirer
    Pas même la force de ces années
    Nous, on a joué le tout pour le tout
    On s'est dit on s'en fout
    On a l'univers rien qu'à nous
    On a tout

    Sors, sors
    De mon sang, de mon corps
    Sors, toi qui me gardes encore
    Au creux de tes regrets

    Parle, parle
    Dis-le moi sans trembler
    Que t'en as plus rien à cirer
    Parle, pleure et je comprendrai
    Tu sais, tu sais que je peux tout entendre
    Partir rester ou même me rendre
    Que le ciel là-haut m'entende
    Tout, tout, tout est fini entre nous,
    J'ai plus la force du tout d'y croire et d'espèrer
    Tout, tout, tout est fini entre nous,
    mais je garde l'espoir fou qu'un jour
    on redira
    Nous...

Lara Fabian - L'homme qui n'avait pas de maison

 
  • REFRAIN:
    Il ne portait qu'un grand chapeau
    Une canne et un long manteau
    Il s'endormait sur les vieux bancs
    Du parc où l'on allait souvent
    Il dessinait des arc-en-ciel
    Sous les pavés, sous les gratte-ciel
    Il se couchait près d'un sac bizarre
    Où il cachait sa style guitare

    Couplet 1:
    L'homme qui n'avait pas de maison
    Nous racontait tout plein d'histoires
    S'il avait perdu la raison
    Il n'avait pas perdu la mémoire

    Couplet 2:
    L'homme qui n'avait pas de maison
    Avait toujours un beau sourire
    Un grand sourire qui en dit long
    Quand ceux qui parlent n'ont rien à dire

    REFRAIN:
    Il ne portait qu'un grand chapeau
    Une canne et un long manteau
    Il s'endormait sur les vieux bancs
    Du parc où l'on allait souvent
    Il dessinait des arc-en-ciel
    Sous les pavés, sous les gratte-ciel
    Il se couchait près d'un sac bizarre
    Où il cachait sa style guitare

    Couplet 3:
    L'homme qui n'avait pas de maison
    Avait gravé sur son visage
    Les cruautés que les saisons
    Avaient laissées sur leur passage

    Couplet 4:
    L'homme qui n'avait pas de maison
    Ranger son coeur dans une bouteille
    Dont il tirait toute l'affection
    Qu'il lui manquait au réveil

    REFRAIN:
    Il ne portait qu'un grand chapeau
    Une canne et un long manteau
    Il s'endormait sur les vieux bancs
    Du parc où l'on allait souvent
    Il dessinait des arc-en-ciel
    Sous les pavés, sous les gratte-ciel
    Il se couchait près d'un sac bizarre
    Où il cachait sa style guitare

 

Conception et réalisation Turmel Céline et Rinchard Alain